Partenaires



Rechercher

sur ce site

sur web cnrs



Présentation des Membres

Métabolites de plantes...

...et micro-organismes associés

Permanents

Fanny Roussi est pharmacienne diplômée de l’Université René Descartes (Paris V). Elle a effectué une thèse en chimie organique dans l’équipe d’Henri-Philippe Husson (Paris V). Elle est ensuite partie en post-doctorat à l’Université d’Oxford dans l’équipe de Jack Baldwin où elle a travaillé sur la synthèse totale biomimétique de produits naturels. Entrée au CNRS comme chargée de recherche en 2001, elle a intégré, en 2003, l’équipe de Thierry Sévenet, Françoise Guéritte et Daniel Guénard pour travailler sur la synthèse de molécules naturelles bioactives. Elle a repris la responsabilité de l’équipe en septembre 2013.
Marc Litaudon obtient le grade de docteur en pharmacie en 1982 (Faculté de Pharmacie de Paris XI), et commence une carrière scientifique en pharmacologie clinique en tant qu’interne des hôpitaux de Paris puis pharmacien de recherche clinique. En 1991, il obtient le diplôme de doctorat en sciences pharmaceutiques et effectue un stage postdoctoral dans le département de chimie marine à l’Université de Canterbury (NZ). En 1994, il rejoint le CNRS en tant qu’ingénieur de recherche. Il est affecté en Nouvelle-Calédonie pour une durée de 6 ans en tant que responsable du "Laboratoire des plantes médicinales". Depuis 2001, à l’ICSN, il est responsable de la gestion, de la valorisation et du développement scientifique de l’Extractothèque ICSN, la plus grande collection d’extraits naturels dans le domaine public en France. En 2016 il est lauréat de la médaille de cristal du CNRS.
Vincent Dumontet est pharmacien et Docteur de l’Université René Descartes Paris V - Thèse soutenue en 2000 sous la direction de Thierry Sévenet et Françoise Guéritte. Il a intégré le CNRS en 2000, en tant qu’Ingénieur de Recherche à l’ICSN dans l’équipe de Thierry Sévenet, Françoise Guéritte et Daniel Génard, pour s’occuper de programmes de récoltes de plantes et de projets de recherche en phytochimie sur les plantes endémiques (Nouvelle-Calédonie, Vietnam, Madagascar, Ouganda). Il a reçu l’HDR en novembre 2014. Depuis décembre 2014, il est responsable du Laboratoire des Plantes Médicinales de Nouméa, antenne avancée de l’ICSN en Nouvelle-Calédonie, où il met en oeuvre des travaux de recherche en lien avec le Département de Chimie des Substances Naturelles et Chimie Médicinale.
Véronique Eparvier est diplômée de deux Masters 2 : Sciences des Agro-ressources de l’Institut National Polytechnique de Toulouse, et Anthropologie (Laboratoire d’Écologie Humaine et d’Anthropologie, U. d’Aix-Marseille III) et depuis 2005 d’un doctorat spécialité « Chimie des Substances Naturelles » du Muséum National d’Histoire Naturelle, thèse obtenue sous la direction de Françoise Guéritte et Thierry Sévenet à l’ICSN. En 2006, missionnée par l’ICSN, elle rejoint le CNRS-Guyane en tant qu’Ingénieur de recherche afin de mettre en place le programme « Chimiodiversité de la flore de Guyane ». Elle est recrutée au CNRS-Guyane en 2008 en tant qu’Ingénieur de recherche. Elle rejoint à nouveau l’ICSN en 2011 où elle participe au développement de programmes de recherche sur les micro-organismes symbiotiques et d’une souchothèque. Elle a obtenu son HDR en Octobre 2013.
Cécile Apel est ingénieur de l’Institut National Polytechnique de Lorraine (ENSAIA). Elle a intégré le CNRS en 2008 en tant qu’ingénieur à l’ICSN pour son expertise en isolement et caractérisation de métabolites secondaires issus de plantes. Elle est ensuite partie à Dublin (UCD, Agriculture and Food Science centre) pendant deux ans où elle a travaillé sur la valorisation des co-produits végétaux de l’industrie alimentaire. Elle a de nouveau rejoint l’équipe en 2015 où elle participe à la valorisation de l’Extractothèque ICSN, au développement de programmes de recherche en métabolomique et phytochimie, ainsi qu’au développement de méthodologies en chimie analytique.
Sandy Desrat est ingénieur chimiste diplômé de l’École Nationale Supérieure de Chimie de Mulhouse (ENSCMu). Il a ensuite obtenu un Doctorat en chimie organique en 2010 à l’Université de Rennes 1 sous la direction de Pierre van de Weghe après avoir travaillé sur la synthèse totale d’une molécule naturelle lichénique. Il est ensuite parti en post-doctorat chez le Pr. William B. Motherwell à l’University College de Londres (UCL) pendant 1 an avant de venir travailler pendant plus de 2 ans dans l’équipe sur la pharmacomodulation et la synthèse biomimétique d’analogues d’un produit naturel isolé au laboratoire. Après une autre expérience de post-doctorat dans l’équipe de Francine Acher avec le Dr. Nicolas Pietrancosta à l’Université Paris Descartes en 2014, il a travaillé en tant que chef de projet chez NovAliX pharma à Madrid pendant 10 mois. En 2015, il a rejoint l’équipe en tant que chargé de recherche pour travailler sur la synthèse de molécules naturelles bioactives.

Doctorants

Amandine André est diplômée d’un Master 2 en « Matière Première Naturelles Cosmétiques » de l’ISIPCA-UVSQ, effectué en apprentissage dans la société Soliance. Elle a ensuite travaillé en tant qu’assistant de recherche au sein de la société Oriflame à Stockholm avant d’intégrer l’ICSN en 2014. Actuellement en 3ème année de thèse, son sujet de doctorat porte sur la mise au point de cosmétiques innovants d’origine microbienne.
Seindé Touré est doctorante depuis 2014 sous la direction des Dr. Véronique Eparvier, Dr. Didier Stien (Laboratoire de Biodiversité et Biotechnologie Microbienne - LBBM) et Dr. Isabelle Dusfour (Institut Pasteur de Guyane). Diplômée d’un master en « Chimie des molécules bioactives » de l’Université Paris Est Créteil, elle a obtenu une bourse de l’école doctorale UPMC-MNHN. Son projet de recherche porte sur l’étude des interactions entre insectes et micro-organismes entomopathogènes dans le but de découvrir de nouveaux composés insecticides et/ou antimicrobiens.
Alma Abou Samra est diplômée en Pharmacie. En juillet 2014, elle a obtenu un Master en Recherche et Développement des Médicaments et Chimie Médicinale de la Faculté de Pharmacie de l’université Paris-Sud (XI). Elle a rejoint l’équipe en janvier 2014 pour effectuer son stage de recherche de deuxième année de Master puis a obtenu une bourse de thèse de la Fondation ARC pour la Recherche sur le Cancer.
Tiphaine Péresse est en première année de thèse. Elle est pharmacienne et a effectué un Master 2 « Polymères et Principes Actifs d’Origine Naturelle » à Angers. Elle a obtenu une bourse de l’école doctorale "Innovation thérapeutique" de la faculté de pharmacie de Châtenay-Malabry. Elle travaille actuellement sur un sujet à l’interface entre l’hémisynthèse, la phytochimie et la biologie.
Mélissa Esposito est doctorante depuis 2014 et effectue son doctorat sous la co-direction du Dr. Marc Litaudon et du Dr. Julien Paolini (Université de Corse). Elle est diplômée d’un Master en Phytochimie de l’Université de Corse Pasquale Paoli. Dans le cadre de son doctorat, elle étudie l’activité antivirale d’esters de diterpène d’Euphorbia de Corse, ainsi que leur potentiel pour lutter contre la chimiorésistance médicamenteuse.
Florent Olivon effectue actuellement son doctorat en co-direction entre l’équipe Métabolites de plantes et micro-organismes associés (Marc Litaudon) et l’unité de Spectrométrie de Masse de l’ICSN (David Touboul). Il est diplômé d’un Master en Phytochimie de l’Université de Corse. L’étude qu’il mène porte sur l’identification de nouveaux métabolites secondaires antiviraux à partir d’extraits d’Euphorbiaceae de Guyane et de Nouvelle-Calédonie. Afin de sélectionner les extraits d’intérêt et de cibler rapidement les structures originales potentiellement antivirales au sein de ces mélanges complexes, il utilise le molecular networking comme base de déréplication.
Shelly Gapil Tiamas est en première année de thèse et effectue son doctorat sous la co-direction du Dr. Fanny Roussi et du Pr. Khalijah Awang (Université de Malaya, Kuala Lumpur). Elle est diplômée d’un Master de chimie de l’Université de Malaya. Son projet de recherche porte sur la synthèse et l’évaluation biologique d’analogues de chalcones et de quinones ciblant des protéines de l’apoptose.
Gwenaëlle Jézéquel est en première année de thèse. Elle est diplômée de l’école d’ingénieur Centrale Marseille et a effectué un Master 2 « Molécules et Cibles Thérapeutiques » à l’UPMC et au Museum National d’Histoire Naturelle. Elle a effectué son stage de M2 dans l’équipe en 2016, puis a obtenu une bourse de l’école doctorale "Innovation thérapeutique" de la faculté de pharmacie de Châtenay-Malabry pour travailler sur la synthèse bio-inspirée de stilbènes prénylés naturels à activité anticancéreuse.
Simon Remy est diplômé en pharmacie de l’Université de Lorraine. Il s’est d’abord intéressé à la radiochimie lors d’un stage de 9 mois (CHRU de Nancy/ Nancylotep). Puis, il a suivi le Master 2 « Chimie Pharmaceutique » spécialité chimie des substances naturelles de la Faculté de Pharmacie de l’Université Paris-Saclay. Il a rejoint l’ICSN en 2016 pour une thèse de doctorat en co-direction entre l’équipe Métabolites de plantes et micro-organismes associés (M. Litaudon) et l’unité de Spectrométrie de Masse (D. Touboul). Son travail porte sur la recherche d’antiviraux au sein de la biodiversité tropicale.
Morgane Barthélemy a obtenu un diplôme d’ingénieur chimiste à l’ENSIACET (INP-Toulouse). Après avoir fait son stage de fin d’études au sein des Laboratoires Pierre Fabre, elle a intégré le Master 2 du Museum d’Histoire Naturelle « Molécules et cibles thérapeutiques ». Actuellement en première année de doctorat, elle étudie la diversité biologique et chimique d’endophytes isolés de palmiers.

Que sont-ils devenus ?

Laure-Anne Peyrat (thèse 2016) : Post-doctorante, équipe de Leandros Skaltsounis, Université d’Athènes, Grèce.
Camille Remeur (thèse 2015) : Post-doctorante, équipe de Gary Molander, Université de Pennsylvanie, Philadelphie, États-Unis.
Louis-Félix Nothias (thèse 2014) : Post-doctorant, équipe de Pieter Dorrestein, Université de Californie, San Diego, La Jolla, États-Unis.
Charlotte Geny (thèse 2014)
Mohamad Nurul Azmi (thèse 2014) : Enseignant-chercheur, Université des Sciences de Penang, Malaisie.
Charlotte Nirma (thèse 2014) : Post-doctorante, Université de Rio de Janeiro, Brésil.
Olga Gherbovet (thèse 2013, Prix "Pour Les femmes et la Science", L’oréal, Unesco Académie des Sciences, 2012) : Chercheur en Chimie Médicinale, Evotec, Toulouse.
Mélanie Bourjot (thèse 2012) : Maître de conférences, Université de Strasbourg.
Sophie Técher (thèse 2012) : Chargée de recherche, APLAMEDOM, Réunion.
Jérémy Dardenne (thèse 2012) : Ingénieur informaticien, Sopra Steria Group.
Mehdi Beniddir (thèse 2012) : Maître de conférences, Université Paris Sud, Châtenay-Malabry.
Émeline Houel (thèse 2011) : Ingénieur de recherche, CNRS-Guyane.
Pierre-Marie Allard (thèse 2011) : Post-doctorant, équipe de Jean-Luc Wolfender, Université de Genève, Suisse.
Aurélie Leverrier (thèse 2010) : Responsable R&D, Vidya Herbs, Villebon-sur-Yvette.
Claire Rannoux (thèse 2010) : Chef de projet R&D, Groupe Swatch, Suisse.
Dalia Fomekong-Fotsop (thèse 2010) : Enseignante, Faculté de Pharmacie, "Université des Montagnes", Cameroun.
Guillaume Marti (thèse 2009) : Maître de conférences, Université Paul Sabatier, Toulouse.
Claire Jolly (thèse 2007) : Responsable formulation actifs, Laboratoires Urgo, Dijon.
Quoc Anh Ngo (thèse 2007) : Sous-directeur de l’Institut de Chimie du VAST (Vietnam Academy of Science and technology), Hanoi, Vietnam.