Partenaires



Rechercher

sur ce site



Collecte des plantes et micro-organismes associés

M. LITAUDON, V. DUMONTET, V. EPARVIER, C. APEL, F. ROUSSI

Exploration et valorisation de la biodiversité floristique terrestre et microbienne associée : l’antenne de l’ICSN à Nouméa (Nouvelle-Calédonie) et les coopérations nationales et internationales.

Faisant suite à des liens privilégiés entre chercheurs de l’ICSN et chercheurs étrangers, plusieurs accords de coopération ont été noués entre le CNRS et les établissements publics de différents pays : Malaisie, Vietnam, Madagascar, Ouganda, Tunisie. Notre équipe a également développé un certain nombre de partenariats spécifiques avec différentes universités ou organismes publics des départements, collectivités et régions d’outre-mer : Nouvelle-Calédonie, Guyane, Réunion et Corse. Ces pays et DROM-COM se situent dans des zones géographiques très riches en biodiversité que l’on explore et inventorie. Un des objectifs de l’équipe est de découvrir, à partir des plantes supérieures et de leurs micro-organismes associés, de nouvelles molécules biologiquement actives et/ou possédant des structures originales. Des prospections et récoltes sont donc effectuées régulièrement par les partenaires en lien avec l’ICSN de façon à constituer une collection de plantes endémiques ou indigènes la plus représentative possible de ces régions. À partir des différentes parties des plantes récoltées, des extraits sont systématiquement préparés et soumis à différents tests biologiques. Les "hits" sélectionnés font ensuite l’objet d’études chimique et biologique. Cette collection d’extraits qui constitue les Extractothèque et Souchothèque ICSN est la plus grande collection d’extraits naturels dans le domaine public en France.

Coopérations nationales et internationales.

Antenne de l’ICSN à Nouméa

L’ICSN dispose depuis les années 70 d’une antenne avancée, le "Laboratoire des Plantes Médicinales", située à Nouméa en Nouvelle-Calédonie. Elle est actuellement sous la responsabilité de V. DUMONTET. Depuis mai 2004, à la suite d’un accord intervenu entre l’ICSN et le Centre IRD de Nouméa, le laboratoire est implanté au Centre IRD de l’Anse Vata. Ce laboratoire, au travers d’accords avec les autorités compétentes de la Nouvelle-Calédonie, bénéficie d’un accès à une biodiversité exceptionnelle. Ses missions s’effectuent dans le cadre du département de Chimie des Substances Naturelles et Chimie Médicinale et en collaboration avec les organismes scientifiques locaux. Les programmes de recherche que nous conduisons portent principalement sur les plantes endémiques de la forêt dense humide et du maquis minier.

Contact : Laboratoire des Plantes Médicinales – CNRS, BP 643, 98845 Nouméa Cedex, Nouvelle-Calédonie. Tel : +687 26 08 15 Mail : lpm@cnrs.fr

Coopérations et collaborations

- Guyane : Les programmes de recherche menés par l’ICSN sur les plantes guyanaises et leurs micro-organismes associés font partie des axes prioritaires définis dans le cadre du LabEx CEBA (Centre d’étude de la biodiversité amazonienne).

- Réunion : Différents programmes de recherche relatifs à la flore des Mascareignes, sont menés conjointement par l’ICSN et la Faculté des Sciences et Technologies de l’Université Saint-Denis de la Réunion (collab. Prof A. BIALECKI et Prof B. ILIEN).

- Corse : Un programme de recherche portant sur les Euphorbiaceae de Corse, est mené conjointement par l’ICSN et le Laboratoire de Chimie des Produits Naturels de l’Université de Corse Pasquale Paoli (Collab. Prof J. COSTA et Dr. J. PAOLINI).

- Madagascar : Des liens historiques unissent depuis les années 70s l’ICSN et l’IMRA (Institut Malgache de Recherches Appliquées) situé à Tananarive, capitale de Madagascar. Cette relation s’est matérialisée par la signature en 2004 d’un accord de coopération entre les 2 partenaires, renouvelé depuis lors par différents avenants.

- Malaisie : Un accord de coopération entre le CNRS et l’Université Malaya de Kuala Lumpur a été initié en 1982, et a pris la forme en 2014 d’un LIA (Laboratoire International Associé sous la responsabilité du Prof K. AWANG). Cet accord a une durée de 4 ans et prendra fin en décembre 2018. Les programmes de recherche qui y sont menés concernent les plantes endémiques des forêts denses humides de la Malaisie péninsulaire.

- Vietnam : Un accord de coopération développé initialement avec l’Institut de Chimie de l’ASTV de Hanoï (Academy of Sciences and Technology of Vietnam) en 1995, a pris la forme début 2012 d’un LIA (Laboratoire International Associé entre l’ICSN-CNRS et l’Institut de Biochimie Marine), renouvelé par un avenant en 2016 pour une durée de 4 ans. Les responsables scientifiques pour la partie vietnamienne sont les Dr. N. VAN HUNG et P. VAN CUONG. Les programmes de recherche développés au sein du LIA concernent les plantes endémiques des régions Nord et Centre Vietnam.

- Ouganda : Un Memorandum de coopération, signé en 2006, concrétise une nouvelle collaboration entre le CNRS, le Muséum d’Histoire Naturelle de Paris (MNHN), l’Université Makerere de Kampala et l’Uganda Wildlife Authority. En 2016, un accord de transfert de matériel a été signé avec l’Université Makerere pour une durée de 3 ans. La responsable scientifique Ougandaise est le Dr. Jane Namukobe.

- Tunisie : Un accord de transfert de matériel entre la Faculté des Sciences de Sfax et l’ICSN-CNRS a été initié en 2012 (Collab. Dr. N. ALLOUCHE). Cet accord vise à valoriser les plantes médicinales tunisiennes. Il est actuellement en cours de renouvellement.