Partenaires



Rechercher

sur ce site

sur web cnrs



Vers une avancée médicale pour limiter la résistance aux antibiotiques

La SATT Paris-Saclay vient d’annoncer qu’elle soutenait le projet CARBAMAT qui vise à lutter contre la résistance aux antibiotiques. CARBAMAT est issu des recherches menées par le CNRS, l’Université Paris-Sud, le CEA, l’Inserm et l’AP-HP. Les deux équipes du CNRS impliquées font partie de l’ICSN :

• Robert DODD et Kevin CARIOU (SMART).

• Bogdan IORGA (Modélisation moléculaire et cristallographie structurale).

2OV5 © Ke, W. et al.

La résistance aux antibiotiques est un problème mondial de santé publique notamment depuis l’apparition de bactéries résistantes à plusieurs antibiotiques, voire à tout l’arsenal thérapeutique. Afin de combattre ce phénomène, le projet CARBAMAT a pour objectif de développer deux familles originales d’inhibiteurs de carbapénèmases qui sont des enzymes produites par les bactéries pour dégrader toutes les β-lactamines, dont les carbapénèmes, antibiotiques de derniers recours. Les inhibiteurs, développés dans le projet CARBAMAT, permettraient de rendre à nouveau les bactéries sensibles aux antibiotiques de type β-lactamine.

Ce projet a été initié en 2012, par des équipes du LabEx LERMIT, ce qui a permis de faire émerger des séries chimiques innovantes qui font l’objet de plusieurs dépôts de brevets. Ce projet est également soutenu par le DIM maladies infectieuses de la région Ile-de-France.

L’investissement de la SATT Paris-Saclay permettra d’obtenir un candidat médicament à partir de ces deux séries chimiques, en finançant les dernières phases du développement préclinique, non-réglementaire.

Lire le communiqué de presse