Partenaires



Rechercher

sur ce site

sur web cnrs



Accueil

Bienvenue sur le site de l’Institut de Chimie des Substances Naturelles.

Avec un effectif de près de 300 personnes, l’ICSN constitue le pôle chimie du campus CNRS de Gif. Situé en bordure du futur campus Paris-Saclay qui regroupera près de 10% de la recherche française, l’ICSN développe des activités allant de la découverte de nouvelles substances naturelles de plantes, d’organismes marins et de microorganismes, à la recherche de leurs mécanismes d’action en passant par la synthèse des molécules présentant des activités biologiques prometteuses ainsi que de leurs analogues.

La motivation de son personnel soutenue par un parc d’équipement exceptionnel offre un cadre unique à une recherche d’interface de qualité. Découvrez en les différents aspects au cours de cette visite !

Max Malacria
Directeur de l’ICSN


  Actualités du laboratoire

Lors de la collation des grades du dimanche 2 novembre 2014 le Professeur Max MALACRIA a reçu le doctorat Honoris Causa de l’Université d’Ottawa des mains de la Très Honorable Michaëlle JEAN, 27ème Gouverneure Générale et Commandante en Chef du Canada.

lire la suite


Raphaël Rodriguez a publié un nouvel article dans la revue "Nature Reviews Genetics" : ’Unravelling the genomic targets of small molecules using high-throughput sequencing’ Nature Reviews Genetics (2014) doi:10.1038/nrg3796 Published online 14 October 2014 Abstract : Small molecules — including various approved and novel cancer therapeutics — can operate at the genomic level by targeting the DNA and protein components of chromatin. Emerging evidence suggests that (...)

lire la suite


De la plante au médicament : Le Monde explique comment des travaux menés à l’ICSN peuvent mener à la découverte de médicaments.

lire la suite


Le personnel de l’ICSN a décidé de soutenir les messages portés par le mouvement national Science en Marche : 1- Soutien de l’emploi scientifique à tous les niveaux de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche. 2- Renforcement des crédits de base des laboratoires et des universités 3- Reconnaissance du doctorat dans les conventions collectives et faciliter l’emploi des docteurs et la diffusion de la culture scientifique 4- L’Enseignement Supérieur et la (...)

lire la suite


 

CNRS - La vidéo du vendredi

Retrouvez chaque vendredi une vidéo extraite d'une des productions de CNRS Images.

 

 


 

  Actualités du CNRS - Sciences Chimiques

 

Le fer, allié de la pierre dès la conception des cathédrales gothiques

En datant par carbone 14 les pièces métalliques retrouvées dans les cathédrales gothiques, une équipe interdisciplinaire vient de démontrer, pour la première fois par une datation absolue, que le fer était introduit en renfort de la pierre dès l'étape de construction. Cette étude, fruit d'une collaboration entre le Laboratoire archéomatériaux et prévision de l'altération1 (CNRS/CEA), le Laboratoire de mesure du carbone 14 (CNRS/CEA/IRD/IRSN/Ministère de la Culture et de la Communication) et l'équipe Histoire des pouvoirs, savoirs et sociétés de l'Université Paris 8, éclaire d'un jour nouveau la maîtrise technique et les intentions des bâtisseurs de cathédrales. Elle est publiée dans le numéro de janvier 2015 de la revue Journal of Archaeological Science. Cette méthode innovante pourrait renouveler la compréhension des bâtiments médiévaux, en Europe, comme la Sainte-Chapelle mais également en Asie, tels les temples d'Angkor.

Lire la suite

 

Un métamatériau fait danser le « moonwalk » aux ultrasons

Rendre un objet invisible, augmenter le pouvoir de résolution d'une lentille… les métamatériaux ont des propriétés exceptionnelles pour détourner et contrôler les ondes, notamment le son et la lumière. Des chercheurs du Centre de recherche Paul Pascal (CNRS) et de l'Institut de mécanique et d'ingénierie de Bordeaux (CNRS/Université de Bordeaux/Bordeaux INP/Arts et Métiers ParisTech)1 viennent de développer les premiers métamatériaux en trois dimensions, en croisant formulation physico-chimique et technologie microfluidique2. Il s'agit d'une nouvelle génération de métamateriaux « souples », plus faciles à mettre en forme. Dans leur démonstration, les chercheurs ont fait reculer l'oscillation ultrasonore3, alors que l'énergie transportée par l'onde avançait. Ces travaux ouvrent notamment des perspectives nouvelles en imagerie haute résolution (échographie). Ils sont publiés dans la revue Nature Materials, le 15 décembre 2014.

Lire la suite

Lire toutes les actualités du CNRS - Sciences Chimiques